• Pour une révolution verte

    Pour permettre à tous les enfants

    - en ville et à la campagne -

    d'être en contact régulier avec la nature,

    de grandir et d'apprendre par elle.

  • « Si j’étais roi de France, il n’entrerait pas un enfant dans les villes avant qu’il eût l’âge de douze ans (…) Jusque-là, ils vivraient à l’air, au soleil, dans les champs, dans les bois, en compagnie des chiens et des chevaux, face à face avec la nature qui fortifie les corps des enfants, prête l’intelligence à leur cœur, poétise leur esprit, et leur donne de toutes choses une curiosité plus utile à l’éducation que toutes les grammaires du monde. »

     

    Alexandre Dumas, « De la force physique »

    A l'étranger, l'éducation par la nature fait déjà partie des programmes et apprendre dehors est soutenu officiellement puisque reconnu comme une pratique dont les bienfaits sur les compétences des enfants, leurs apprentissages et leur bien-être ont été largement prouvés.

     

    En France, des pionniers (enseignants, animateurs, chercheurs, parents, etc) mettent en place des solutions pour offrir aux jeunes élèves et enfants cet accès au dehors et au jeu libre, en s'adaptant aux contraintes locales.

     

    Ils accompagnent les enfants dans des lieux de nature régulièrement (s'ils disposent d'un lieu adapté à proximité). Ils débétonnent les cours de récréation et les ensauvagent pour les transformer en espace de nature éducatifs et de jeu, en pleine ville. Ils font même l'école à ciel ouvert, en forêt toute l'année. Offrant ainsi de l'espace, du calme, de l'air, des arbres, végétaux, et matériaux naturels en abondance, des multiples opportunités de découvertes et d'expériences et un cadre de vie et d'éducation infiniment plus riche qu'une salle de classe.