• Tribune parue le 28 avril 2020 dans Le Monde

     

    Le 11 mai, les enfants auront vécu confinés deux mois. Deux mois à manquer d’air et d’espace pour la plupart d’entre eux, deux mois aussi à regarder les écrans plus que d’ordinaire. Ils étaient déjà trop sédentaires, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les voilà maintenant quasi immobiles : en France, parcs, forêts et espaces verts en général ont été interdits d’accès pendant le confinement.

     

    Il était pourtant possible de faire autrement. Ailleurs, comme en Autriche, tous ces espaces sont restés ouverts. Pour les enfants, principalement.

     

    Pourquoi donc vouloir les remettre à l’intérieur des classes à partir du 11 mai, quand élèves et enseignants auront passé toutes ces journées enfermés ? Comment imaginer qu’ils pourraient se réjouir d’une telle perspective ? Parmi les quelque 16 millions d’enfants et leurs parents, et le million de professeurs, beaucoup ne semblent pas avoir envie de retourner dans des salles closes, autant nids à microbes que continuité du confinement.

     

    Promiscuité ou lien avec la nature
     

    Et si une autre solution existait ? Qui n’impliquerait pas la poursuite du confinement, mais l’usage de nouveaux espaces d’enseignement ? Les établissements scolaires ne disposent souvent pas d’espaces suffisants à l’intérieur pour permettre le respect des distances minimales recommandées. Les classes et les espaces de circulation sont trop exigus et entraînent des densités moyennes élevées et des situations de promiscuité.

     

    En revanche, la plupart des communes disposent d’espaces extérieurs – jardins, parcs, stades, terrains de football, forêts, etc. Et si on s’en servait pour faire classe ?

     

    Autrement dit, comme le recommandent déjà certains élus, pourquoi ne pas faire cours dehors ? Cela aiderait à protéger les enfants, les enseignants et les familles. A l’extérieur, le renouvellement de l’air permet de réduire le risque de contagion par aérosol. Cela permettrait aussi de renforcer le système immunitaire des enfants et des enseignants, ce qui est utile en période d’épidémie.

     

    La démarche ne serait pas seulement sanitaire. De nombreux autres pays intègrent déjà, et dans certains cas depuis longtemps, l’importance du lien avec la nature et son rôle dans le développement de l’enfant dès sa naissance, mais aussi son intérêt pédagogique. Dans des pays, parfois en tête des classements internationaux comme PISA, les enfants profitent déjà largement des bienfaits des expériences régulières dans la nature.

     

    Ainsi, les écoles en forêt où les jeunes enfants ont classe dans un espace naturel toute l’année existent depuis les années 1950 en Europe du Nord, et leur nombre explose quasiment partout dans le monde depuis une dizaine d’années. En 2010, l’Ecosse intègre l’apprentissage à l’extérieur au programme officiel, pour les enfants de 3 à 18 ans, et au Royaume-Uni, les enseignants sont encouragés à sortir avec leur classe, et formés pour faire évoluer leur posture et tirer profit de ces nouveaux espaces.

     

    Ces jours-ci, au Danemark, les enfants retournent peu à peu à l’école. En plus des marquages au sol, des horaires aménagés et du lavage de mains toutes les deux heures pendant une minute, beaucoup d’élèves et d’enseignants découvrent les cours en dehors de la classe (en salle de gym, dans la cour, sur le parking de l’école, dans les parcs, etc.) « En temps normal, l’enseignement en dehors des murs est déjà pratiqué mais, en cette période de Covid-19, il est vivement conseillé », expliquait récemment dans la presse Rasmus Edelberg, le président de l’association danoise Ecole et parents.

     

    "Le contact avec la nature nous fait du bien"

     

    La reprise scolaire doit aussi permettre à nos enfants, qui vont arriver à l’école fatigués, énervés, stressés, de retrouver un accès à des espaces où ils puissent souffler, s’apaiser et s’émerveiller. Car le contact avec la nature nous fait du bien, c’est depuis des décennies un fait scientifiquement prouvé. Il est bon pour la santé physique et psychique, et favorise le développement cognitif, émotionnel et moteur des enfants.

     

    D’autres études ont montré qu’enseigner dans la nature était aussi particulièrement efficace pour les apprentissages scolaires. De plus, les contraintes liées au bruit et à l’espace limité s’atténuent dans des espaces moins contraints et artificialisés, et avec elles le stress des enfants et des adultes, et les comportements agressifs.

     

    Commencer à faire classe à ciel ouvert pourra contribuer aussi à l’épanouissement des enfants, en leur offrant l’espace, le calme et les possibilités de découverte et d’émerveillement dont ils ont besoin.

     

    Comment mettre cela en place de façon aussi rapide ? Faire bouger l’éducation nationale en deux semaines ? En faisant comme pour les transports, alors que des grandes villes (comme Paris, Milan ou New York) se préparent à créer en quelques jours des kilomètres de voies cyclables temporaires et élargissent les trottoirs afin de permettre aux piétons et cyclistes de circuler de façon efficace en limitant au maximum les risques de contagion dans les transports en commun ?

     

    Respecter les impératifs sanitaires

     

    Bien sûr, ces pratiques à l’extérieur devront être effectuées en respectant les impératifs sanitaires et intégrer les gestes barrières. Il est possible de faire classe dehors, quel que soit l’âge des élèves. C’est possible dans les cours de récréation, qui peuvent être utilisées comme espace d’apprentissage à part entière, comme c’est le cas chez certains voisins comme le Royaume-Uni, mais aussi quelques écoles françaises. Il est aussi possible de faire classe à proximité de l’école, que ce soit dans un jardin, un parc, une forêt, etc. Les stades et tout autre espace public extérieur pourraient également être utilisés. Est-ce faisable ? Tout à fait.

     

    Des centaines d’enseignants dans le public en France pratiquent déjà la classe dehors régulièrement, certains depuis plusieurs années. Leur nombre, avant la crise causée par le Covid-19, était d’ailleurs en train d’augmenter très rapidement, partout dans l’Hexagone, notamment à Pompaire (Deux-Sèvres), Laval, Rennes, Caen, Lyon, Paris, Gennevilliers (Hauts-de-Seine), etc. Et pendant le confinement, de nombreux établissements rêvaient de pouvoir s’y mettre, et enseigner à l’air libre, au soleil. Cela n’est pas interdit, c’est possible en ville comme en milieu rural, et très peu coûteux. Pour la reprise scolaire, si nous faisions la classe dehors ? C’est devenu indispensable.

    Signataires

    Isabelle Adgnot (Professeur des écoles en maternelle Gavaudun), Maryline Albert (Professeure des écoles Paris), Lucy Amado (Enseignant), Antonio ARROYO (Professeur, Docteur en sciences de l'éducation, Membre associé au laboratoire CIRNEF, Université de Rouen), Nadège Aven (Enseignante, Fontenay sous Bois), Philippe Bancon (Chef d'établissement de Collège), Amélie Barré (Professeur des écoles stagiaire), Guillaume Barucq (Médecin généraliste, adjoint au maire de Biarritz à l'environnement), Mathieu BELLAY (Directeur du Centre du Palandrin à Pénestin), Rachel Belloulou (Animatrice nature et développement durable, Livry Gargan), Simon Benateau (Co-responsable de Vigi-nature école), Anne-Catherine Bennetot (praticienne de l'école au dehors, enseignante en SVT, Esbly, 77), Yannis Ben Boujema (Conseiller pédagogique), Mélinda Bernardeau (Conseillère pédagogique), Odile Biel (Enseignante), Sophie Binetruy (Enseignante), Olivier Bioteau (enseignant-formateur, chargé de mission Sciences et Éducation au développement durable, DSDEN49), Orane Bischoff (Doctorante, membre du Groupe de Recherche en Ecoformation), Céline Bisseler (Conseillère pédagogique), Geneviève Bonnefant (praticienne école dehors, professeure des écoles), Sylvie Boisgerault (Enseignante), Adeline Bonnel (Professeur des écoles à Grigny), Claire Bourgerette (Professeur des Écoles Maître Formateur), Pierre Bertrand (Éducateur Nature & astronomie), Marion Bouchard (Professeur des écoles Aubervilliers), Catherine Bourgoin (Enseignante histoire-géo, Champagnole), Valentine Bourrat, (animatrice nature à Paris), Olivier Brechard (Directeur #LearningPlanet Festival, Centre de recherches interdisciplinaires), Sylvie Broïdo (Conseillère pédagogique), Philippe Brun (Professeur de psychologie CIRNEF Université de Rouen Normandie), Jacky Bonnet (Maire adjoint education, La Couronne), Célia Burckel (professeur des écoles à Saverne), Arnaud Callec (Ingénieur écologue, chargé de communication), Gillian Cante (Directrice de l'Académie de la Petite Enfance), véronique Carpentier (Conseillère pédagogique), Michel Carrere (Conseiller pédagogique EPS), Nathalie Casso-Vicarini (Fondatrice et déléguée générale de l'association "Ensemble pour l'éducation de la petite enfance"), Annabelle Cayrecastel (Chargée de Coopération Territoriale du Savès 32, Magali Chadeau (Enseignante Bordeaux), Adeline Chaigne (praticienne de l'école dehors, Professeure des écoles, Bressuire), Denis Chartier (Géographe, Professeur à l'université de Paris), Frédérique Chenebieras-Ferreira (Praticienne de l'école dehors, professeure des écoles, Pompaire), Matthieu Chéreau (Essayiste, Co-auteur de "L'enfant dans la nature"), Juliette Chériki-Nort (Praticienne du dehors, animatrice nature), Maryse Chrétien (Présidente de l'AGEEM), Nathalie Cherel (Ergothérapeute), Jeanne Churlaud (praticienne de l’école dehors, professeure des écoles), Corine Cipres (Conseillère pédagogique), Alix Cosquer (Chercheuse en psychologie environnementale (CNRS, laboratoire CEFE, Montpellier), Frédérique Chlouss (Professeure en anthropologie au Muséum national d'histoire naturelle), Pascal Clerc (Professeur des Universités en géographie, CY Cergy Paris Université, Laboratoire EMA), Collectif "Enseignants pour la Planète" (Collectif d'enseignants en France et d’établissements français à l'étranger), Collectif “Profs en transition” (Collectif francophone des acteurs de l'éducation), Collectif “Tous Dehors France” , Marie-Claude COMMARE (Animatrice de club CPN - Le Havre), Françoise Coutant (Professeur de SVT, Angoulême), Dominique Cottereau (Enseignante chercheuse en sciences de l'éducation à l'Université de Tours et coordinatrice du Réseau d'Education à l'Environnement en Bretagne), Laurent DAUTY (Directeur de l'Education, 14), administrateur national ANDEV), Audrey Dauvois (Professeur des écoles), Grégory David (Responsable de la communication / Colibris), Cybèle de Brem Lemarchand (Directrice de la Fondation Lemarchand), Alexia de Harambure (chargée de communication de la fondation Terra Symbiosis), Léandro de Lajonquière (Professeur des universités, Saint Denis), Philippe de Saint Louvent (Animateur nature et pilote du collectif Tous Dehors, Belgique), Julie Delalande (Professeure des universités en sciences de l'éducation à l'Université de Caen Normandie, Chercheure au CIRNEF), Marion Delalande (Professeur de Violoncelle), Gilles Delesque (Doctorant en Sciences de l’éducation), Lyliane Denante (Auteure de contes pour enfants), Claire de Saint Martin (Maître de conférences en sciences de l'éducation, laboratoire EMA, Ecole, Mutations, Apprentissages, INSPE CY Cergy Université), Vincent Desjardins (Praticien de l'école au dehors, enseignant en EPS, Bondy, 93), Christian Despont (Ostéopathe kiné), Marie- Noëlle DROUET (Animatrice nature), Cecile Detroussel (Professeur des écoles à Saint Jean de Boiseau), Arnaud Dubois (Professeur des Universités en Sciences de l’éducation), Émilie Dubois (Maitre de conférences, Rouen), Sylvain Duchemin (Praticien de l’école du dehors, professeur des écoles), Martine Duclos (PU-PH, CHU Clermont-Ferrand et Université Clermont Auvergne, ONAPS), Laurence Duffort (Directrice du Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement de Paris), Clémence Dujour (Praticienne de l’école dehors, Facilitatrice d apprentissages), Idaline DURIN (Enseignante à Livron sur Drôme), Julie Duval (Doctorante en géographie et sciences de l'éducation du laboratoire éMA et/ou université Cergy, groupe ApprES), Dynamique Sortir ! du Réseau Ecole et Nature, Louis Espinassous (Écrivain et éducateur nature), Anne-Jeanne Etienbled (Éducatrice Nature Montessori Paris), Emmanuelle Farrenq (Éditrice - Paris), Moina Fauchier-Delavigne (Journaliste, Co-auteur de "L'enfant dans la nature"), Pascale FERCHAUD (Conseillère pédagogique 79), Crystèle Ferjou, conseillère pédagogique départementale, Isabelle Filliozat (Psychothérapeute, écrivaine), Séverine Fix (conseillère pédagogique à Paris), Cynthia Fleury (professeur titulaire de la chaire Humanités et Santé au Conservatoire National des Arts et Métiers), Cécile Floury-Buchalin (Professeur d'histoire-géographie), Marie Flury (Conseillère pédagogique), Sandy Fouchard (Professeur), Jean- Pierre Fournier (enseignant - Paris), Pauline FRAILE (Coordinatrice), Juliette François (pédagogue, co-créatrice de Careducativ, site de formation pédagogique), Pascal Fugier (Maître de conférences en sciences de l'éducation.Gennevilliers), Pascal Galvani (Professeur associé, Université du Québec à Rimouski. Membre du GREF), Roger-François Gauthier (Inspecteur général de l'éducation national honoraire), Mélanie Giret (Praticienne du dehors, professeure des écoles, Clavé), Julie Goret (Enseignante), Isabelle Grossetête (pédagogue, co-créatrice de Careducativ, site de formation pédagogique), Crystèle Ferjou (Conseillère pédagogique départementale), Murielle Fifils (Praticienne de l’école du dehors, fondatrice de l'école Caminando), France Nature Environnement, Julien Garbarg Chenon (Conseiller Pédagogique), Jérôme Gaillard (Enseignant), Jean-Paul Gauchard (Praticien du dehors, enseignant formateur en école maternelle), Nicolas Gamache (Maire des Châteliers, Conseiller régional Nouvelle-Aquitaine), Elodie Gazzelo (Coordinateur Ulis Saint-Louis, Deborah Gentes (Conseillère pédagogique), Sabine Gelfi (Conseillère pédagogique, Paris), Roland Gérard (Auteur, conférencier, formateur, co-fondateur du Réseau Ecole et Nature), Valérie Gilotin (Professeure, Isère), Magali Ginel (Conseillère pédagogique), Catherine Giraud (Titulaire d’une chaire dédiée à l'économie circulaire à Lyon), Amélie Goulet (Animatrice d'éducation à l'environnement, administratrice de la FCPN), Diane Granoux (Praticienne de l’école du dehors, enseignante), Marie-Hélène Gros (Inspectrice de l’éducation nationale), Claire Guix (professeure des écoles à Bardos), Éléonore Guerin (Conseillère pédagogique), Yannick Guillodo (médecin du sport, membre fondateur de l'Université Citoyenne en Prévention Santé : UCPS, Université de Bretagne Occidentale : UBO), Ahmed Hamrouni (Praticien de l'école au dehors, enseignant en SVT, Vitry/Seine, 94), Joëlle Hardy-Vulbeau (CPC Paris), Maude Hatano-Chalvidan (Enseignant-chercheur, Caen), Frédérick Heissat (Professeur des écoles, cofondateur réseau Profs en transition), Jean-Christophe Hortolan (Conseiller pédagogique départemental de Charente), Michel Hortolan (Vice-président de l'association Charente Nature), Bruno Humbeeck (Professeur de psychopédagogie Université de Mons, Belgique), Denis JARDINIER (Conseiller pédagogique Paris), Ruth Joiner (Praticienne de l’école du dehors, co-fondatrice du Réseau pour la Pédagogie Par la Nature), Lyse-Maëlle Jorigné (Enseignante, Directrice, PEMF), Pauline Jullien (Ostéopathe Paris), Christophe KLENIEWSKI (Conseiller pédagogique), Alexandre Kouakou (Doctorant, Université de Caen Normandie), Eric Julien (Fondateur de l'Ecole pratique de la nature et des Savoirs), Patricia Jung-Singh (Fondatrice de la fondation Terra Symbiosis), Najah Kort (Enseignante), Jacques Lachambre (Directeur d'éducation environnement 64), Frédéric Laferriere (Conseiller Pédagogique), Emilie Lagoeyte (Formatrice aux pratiques d'éducation nature), Yvette Lathuillière (Conseillère pédagogique), Sonia LAVEDRINE (Enseignante GERZAT), Catherine Leclercq (Directrice d’école à Anger), Anne-Sophie LEFEBVRE (Conseillère pédagogique), Hervé Lefebvre (Président de la Communauté de Communes du Savès), Marine Le Fur (Professeur des écoles - Annecy), Pascal léger (Professeur des école à Fontainebleau), Eve Leleu-Galland (Inspectrice, Mission Maternelle, Paris), Françoise Le Lièvre (Conseillère pédagogique Paris), Héloïse Lemardeley (Professeure des écoles), Anne Laure Le Guern (Maîtresse de conférences en sciences de l'éducation et de la formation, Université de Caen Normandie, CIRNEF, INSPE, Groupe ApprES), François Lenormand (Animateur de Club CPN, administrateur de la fédération des clubs Connaître et Protéger la Nature), Justine Lepers (Chargée de projets éducatifs européens), Estelle Lesbec (Professeure des écoles), Laurent Lescouarch (Professeur des universités), Sophie Levrard (Praticienne de l’école du dehors, Professeur des écoles, Doctorante sciences de l'éducation, CIRNEF, Caen), Christine Leymonie (ATSEM), Nadia Lienhard (Praticienne de l’école du dehors, Professeur des Écoles à Rochefort), Jenny Lino (Professeur des écoles à Dijon), Fabienne Louyot (Enseignante, architecte, chercheure, laboratoire IPRAUS, ENSA Paris-Belleville), Alexandra Lorenzo (Fondatrice de l'association ITAWA), Bernadette Lucq (Animatrice nature Pyrénées), Sophie Maître (Professeur des écoles, essart en Bocage), Antoine Maldonado (Enseignant et co-fondateur Profs en transition), Nathalie Manceau (Professeur des écoles Mauléon), Maïmonatou Mar (Co-fondatrice de Gribouilli, association professionnelle de gardes d’enfant d’île de France), Julie Marboutie (Professeur des écoles Fougerolles), Sophie Marinopoulos psychologue, psychanalyste, fondatrice des espaces d'accueil solidaires pour les familles "Les Pâtes au Beurre Nantes), Miryam Massot-Leprince (Formatrice à l'INSPE de Caen et PEMF), Céline Martin (professeur des écoles Toul), Isabelle Mayor (Réalisatrice à Paris), Corinne Mazel (Conseillère Pédagogique EPS), Isabelle Melon (Conseillère pédagogique à Paris), Laurence Menard (Professeure des écoles, Paris), Noëlle Milliat (Professeur de yoga à Rennes), Gilles Mirand (praticien de l'école au dehors, enseignant en SVT retraité, Limeil-Brévannes, 77), Marie- pierre moine (chef d'établissement scolaire à CHAGNY), Anne Monciero (Conseillère Pédagogique), Léonore Moncond'huy (conseillère régionale Nouvelle Aquitaine déléguée à la vie associative), Christel Monnerie (Adjointe à la mission académique éducation prioritaire), Béatrice Moreaux (Professeure d'anglais, Rennes), Serge Morin (Président d’association d’éducation à l’environnement, CPIE de Gâtine Poitevine), Jean-François Narducci (Éducateur à la nature, Vice-Président de la fédération des CPN - Launaguet 31), Sandrine Nicollet (Enseignante), Nathalie Noel (Inspectrice Adjointe au DASEN pour le premier Degré. DSDEN des Deux-Sèvres), Anne-Sophie Novel (Journaliste), Jérôme Orvain (Paysan, conseiller régional Nouvelle Aquitaine délégué à l’agriculture Biologique), Marie PAQUET (Inspectrice de l'Education nationale), Jorge Pardo (praticien de l'école au dehors, enseignant en SVT, Saint-Denis, 93),Virginie Patissou (Enseignante la seyne sur mer), Agnès Perreau (Coordinatrice de projets nature et biodiversité), Thierry Perreau (Formateur Loudun), Julien Péron (Créateur du congrès Innovation en Éducation), Julien Perrot (Rédacteur en chef de La Salamandre), Marie-Hélène Pillot (Coordinatrice du Pôle Relier de l’association Colibris et co-coordinatrice de l’Agora des colibris), Virginie Pilling (Praticienne de l’école du dehors, Professeure des Écoles), Laure Pillot (praticienne de l'école au dehors et co-porteuse d'un projet de débitumisation de cours d'école, Angers, 49), William Pillot (Maître de conférences en Histoire, Université d'Angers), Thierry Piot (Praticien de l’école du dehors, professeur sciences de l'éducation. Université de Caen), Céline Potet (Auxiliaire de vie scolaire), Marie Portet (Conseillère pédagogique), Anne-Caroline Prévot (Directrice de recherche CNRS et chercheuse au Cesco, Muséum national d'histoire naturelle), Jacqueline Puyravaud (Animatrice du laboratoire des initiatives Bourgogne Franche Comté), Joëlle Quintin (Consultante pour les projets de verdissements des lieux éducatifs), Sophie Rabhi-Bouquet (Pédagogue), Réseau École et Nature, Assia Rabinowitz (Éditrice), Hélène Raquin (Professeure des écoles à Saint-Denis), Nathalie Ralec (enseignante), Pierre-Yves Refalo (Enseignant, conseiller pédagogique, Paris), Alexandre Ribeaud (Professeur des écoles), Julie Ricard (Co-fondatrice du Réseau Français de Pédagogie Par la Nature), Caroline ROBIN (Conseillère pédagogique EPS Angoulême), Jeannick Rousseau (Prof des écoles), Valérie Roy (Responsable de structure petite enfance plein air, Paris), Florence Samarine (Conseillère pédagogique), Bruno Robbes (Professeur des universités en Sciences de l’éducation), Laure Schneider-Maunoury (Enseignante), Elise Sergent (Professeur des écoles), David Sève (Directeur de la Fondation Nature et découvertes), Mariem Siala (Professeure d'Arts Appliqués), Florence Troin (Ingénieure de recherche CNRS, Géographe-cartographe, UMR 7324 CITERES CNRS & Université de Tours), Véronique Sabouraud (institutrice), Émilie Sallaberry (Enseignante), Céline Sainson (Responsable pédagogique, chailles 41), Caroline Saunier (Enseignante), Frédérique Saussé (professeur des écoles), Marina Salvadori (Professeur des écoles Rhône), Gaëlle Schmit (Professeur des écoles à Toul), Mandy Schreuder (Coach nature, membre RPPN), Gilles-Eric Seralini (Professeur des universités), Rebecca Shankland (Maître de conférences, Grenoble), Marie Simon (Animatrice territoriale), Yann Sourbier (Formateur Association Le Mat 07), Bernard Stiegler (Président de l’Institut de recherche et d’innovation), Sophie Szyskowski (Professeur des écoles (57), Vincent Tardieu (animateur d'association, Les colibris), Séverine Tardy (Comédienne (paris/rennes), David Thivel (MCU-HDR Université Clermont Auvergne, ONAPS), Cécile Thueux (Animatrice nature - Saint-Germain-en-Laye), Dorothée Toirot (Architecte d'intérieur. Fontenay sous bois), Stéphane Trifiletti (Conseiller Régional Nouvelle-Aquitaine délégué Education), Sébastien Turpin (Enseignant détaché au MNHN pour Vigie-Nature Ecole), Céline Tcherkasky (Architecte, co-fondatrice de l'association ICI!), Céline Urso-Baiardo (Professeur des écoles, Présidente de la Fédération des Connaître et Protéger la Nature), Jean-Marie Usché (Conseiller pédagogique à Paris), Yolande Valentin (Professeur des écoles à Echirolles), Marie-Line Vano (Professeur des écoles Roura), Marine Vanot (chargée d'éducation au territoire Normandie), Carine Vigneau (Enseignante d'EPS), Delphine Vovard (Professeure des écoles, 94), Ingrid Vadot (Professeur des écoles), Laure Voevodenko (Praticienne de l’école du dehors, Professeur des écoles Breuil Magné), Anne Vuillemin (Professeur des universités, Université Côte d’Azur), Christine Watteyne (Professeur des Écoles en retraite), Sarah Wauquiez (Formatrice d'enseignants et psychologue), Anne Weiller (Conseillère pédagogique ASH), Jacqueline Webdland (Professeur des Universités, Paris), Richard Wittorski (Universitaire à l’Université de Rouen), Estelle Zuliani (Conseillère pédagogique).

    Vous souhaitez encourager ou permettre aux enseignants prêts de chez vous de faire classe dehors ?

     

    Dans le prolongement de la tribune, nous avons lancé le mardi 28 avril une pétition à l'échelle nationale. Plus 3000 de personnes nous ont rejoint. Merci à eux.

     

    Nous travaillons dorénavant main dans la main avec les enseignants et les élus pour préparer la rentrée 2020.