Les pertes blanches après l’ovulation sont-elles des signes de grossesse ?

Perte blanche après ovulation signe de grossesse : est-ce possible ?

Que ce soit en période de grossesse ou non, le corps des femmes subit de multiples changements au quotidien. Les pertes blanches font partie des phénomènes que les femmes observent. Ce sont des sécrétions dont la composition fluctue durant le cycle menstruel. Bien qu’elles soient normales, celles-ci peuvent parfois créer des inquiétudes ou diverses interrogations. En effet, l’apparition des pertes blanches désigne un phénomène précis qui se déroule dans le corps, en particulier dans certaines circonstances. C’est le cas de la période post-ovulatoire. Découvrez dans cet article si les pertes blanches après l’ovulation déterminent une grossesse.

Qu’est-ce que les pertes blanches ?

Les pertes blanches ou leucorrhées désignent le déversement de liquide produit par l’appareil reproducteur féminin. Il s’agit d’une apparition physiologique naturelle qui peut prendre différentes formes lors du cycle menstruel. En fonction de la femme, l’abondance des sécrétions varie. Si les pertes blanches peuvent désarçonner, elles ne constituent pas systématiquement un danger pour la santé. Certaines pertes peuvent être toutes blanches, granuleuses, fluides ou teintées. Ces différentes variables reposent principalement sur l’état d’évolution du cycle menstruel.

Les pertes blanches peuvent donc se manifester pour remplir différentes missions :

  • L’écoulement des sécrétions le long de la paroi vaginale va permettre l’élimination des germes et des cellules mortes. Les pertes blanches assurent un auto-nettoyage du vagin et une protection optimale du milieu contre les agents infectieux externes ;
  • Les pertes blanches permettent aux spermatozoïdes de remonter vers l’ovule qui se trouve dans l’utérus durant l’ovulation. C’est ainsi que les pertes sont abondantes durant la phase avant l’ovulation ;
  • Les pertes blanches peuvent se manifester avant les règles afin de bloquer le passage des spermatozoïdes, car la période n’est pas favorable pour la fécondation ;
  • Les pertes permettent une humidification constante du vagin ainsi que sa lubrification. Cela explique la modification de la texture des pertes avant les rapports sexuels en vue d’humidifier l’environnement et de favoriser la pénétration.

Pourquoi les pertes blanches après l’ovulation ?

Les pertes blanches se composent de glaire cervicale, une substance produite dans le col utérin et qui fait barrage face aux agents pathogènes pouvant s’introduire dans l’appareil reproducteur féminin. La glaire cervicale facilitera aussi la circulation des spermatozoïdes jusqu’à la constitution de l’ovule.

Il faut savoir que le col de l’utérus sécrète très souvent une substance transparente de façon abondante quelques jours l’ovulation. Cela s’explique par le fait que le corps de la femme se prépare pour les gamètes mâles. La production d’une glaire cervicale est donc une condition indispensable pour une bonne fertilité. Dès lors que la phase d’ovulation est passée, les pertes blanches qui étaient bien fluides finissent par coaguler.

Quel est le rapport entre les pertes blanches et la grossesse ?

En début de grossesse, les changements hormonaux que subit l’organisme féminin entraînent souvent une hausse des leucorrhées. Vous observerez donc des pertes blanches abondantes. Le phénomène ne se déroule que dans les premières semaines après l’ovulation. Seulement, de tels signes peuvent signifier une grossesse. En effet, si vous présentez des pertes blanches après l’ovulation, alors les chances que vous soyez en début de grossesse sont élevées. Durant 9 mois, le taux de progestérone et d’œstrogènes va grandement augmenter. La progestérone va permettre le gonflement des leucorrhées et les œstrogènes vont stimuler une mort cellulaire précoce qui va nécessiter un nettoyage vaginal régulier.

Articles similaires

5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Une maman formidable donne toujours

Une grand-mère exceptionnelle.

Catégories

Archive L'enfant dans la nature